In Mémoriam

* Monsieur l’abbé Dominique Ménard, décédé à l’Hôpital Notre-Dame de Fatima de La Pocatière le 8 décembre 2016 à l’âge de 86 ans et 11 mois. Ses funérailles onDominique Menardt été célébrées le15 décembre 2016 en l’église Notre-Dame de Bonsecours de L’Islet-sur-Mer par Mgr Yvon Joseph Moreau, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Natif de L’Islet, l’abbé Ménard a fait ses études classiques au Petit Séminaire de Québec et ses études de théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 26 décembre 1954 par Mgr Bruno Desrochers. Dès l’année suivante, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. De 1959 à 1963, il est vicaire à Saint-Pascal et aumônier au Collège de Saint-Pascal En 1963, il est nommé supérieur de l’école Casault à Montmagny. En 1964, il profite d’une année d’études en catéchèse à Strasbourg et revient au pays en 1965 pour occuper le poste de visiteur ecclésiastique pour la Commission scolaire régionale du Grand-Portage. De 1967 à 1976, il est vicaire à Saint-Antonin tout en assumant la tâche d’aumônier à l’Hôtel-Dieu de Rivière-du-Loup à compter de 1971. De 1976 à 1978, il est curé de la paroisse de Saint-Antonin. Cette année-là, on le nomme vicaire à la paroisse de Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup avant de lui accorder une année d’études en pastorale à l’Université Laval. En 1979, il est nommé vicaire économe puis, en 1980, curé de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, poste qu’il occupera jusqu’en juin 1995 alors qu’il devient aumônier-adjoint au Centre d’accueil Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle. En 1997, il devient aussi animateur de pastorale à l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima de La Pocatière, sans limite de mandat. Il prendra sa retraite du milieu hospitalier à l’automne 2010, se retirant au Collège de Sainte-Anne. Depuis avril 2013, il vivait à la Résidence Pierrette-Ouellet de Mont-Carmel.

* Monsieur l’abbé Jean-Roch Castonguay, décédé au Centre hospitalier régional de Rivière-du-Loup le 23 novembre 2016 à l’âge de 66 ans et 7 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées en l’église de Saint-AlJean-Roch Castonguayexandre le mercredi 30 novembre. L’inhumation de ses cendres aura lieu à une date ultérieure.

Né à Saint-Alexandre, l’abbé Jean-Roch Castonguay a fait ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec, avec stage comme animateur de pastorale à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup. Il fut ordonné prêtre à Saint-Alexandre le 22 novembre 1985 par Mgr André Gaumond, alors évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Dès son ordination, il exerce son ministère en milieu paroissial, d’abord comme vicaire à Saint-Mathieu, puis à Sainte-Perpétue/Sainte-Félicité et à Cap Saint-Ignace. En 1990, il est nommé curé aux paroisses de Sainte-Lucie-de-Beauregard et de Saint-Léonidas de Lac-Frontière. En 1992, il poursuit des études en pastorale et il intègre l’équipe d’animation de la Maison de la Paix (La Pocatière) l’année suivante. En 1994, il est nommé curé de la paroisse de Saint-Onésime, poste qu’il occupera jusqu’en 1998 alors qu’il retourne à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup comme collaborateur. En 1999, avec l’autorisation de son évêque, il est nommé curé des paroisses de Saint-Jean-Baptiste de l’Isle-Verte, Saint-Paul-de-la-Croix et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de L’Isle-Verte par Mgr Bertrand Blanchet, archevêque de Rimouski.

Après une année d’études en pastorale à l’Université Saint-Paul d’Ottawa, l’abbé Castonguay fut nommé collaborateur aux paroisses de Saint-Pascal et de Saint-Germain en 2001. Deux ans plus tard, il acceptait la cure des paroisses de Notre-Dame-de-Bonsecours, de Sacré-Cœur (L’Islet), de Saint-Cyrille et de Saint-Eugène. En 2005, il est nommé membre de l’équipe « in solidum » pour les paroisses de Marie-Médiatrice d’Estcourt, Saint-Athanase, Saint-David de Sully, Saint-Éleuthère, Saint-Joseph de Rivière-Bleue et de Saint-Marc-du-Lac-Long. L’année suivante, on le retrouve comme collaborateur aux paroisses de Saint-Pierre-du-Sud, Saint-François-de-Sales, Saint-Thomas et Saint-Mathieu (Montmagny). En 2007, il est nommé animateur de pastorale à l’établissement de détention de Québec par le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec. En 2009, il revint dans notre diocèse comme collaborateurs aux paroisses Notre-Dame-du-Rosaire, Saint-Paul-de-Montminy, Sainte-Apolline et Sainte-Euphémie. Enfin, en août 2010, il retourne dans le Transcontinental comme curé des six paroisses de ce Secteur. Affecté d’une grave maladie, il démissionnera de ses fonction en mars 2014. Depuis quelques mois, il vivait à la Maison Reine-Antier de Rivière-du-Loup.

     †

* Monsieur l’abbé Fernand Bélanger, décédé à sa résidence le 19 novembre 2015 à l’âge de 81 ans et 10 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, Fernandses funérailles ont été célébrées le 28 novembre en l’église de Saint-Roch-des-Aulnaies, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Né à Saint-Joseph de Kamouraska, l’abbé Bélanger a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec, Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 11 juin 1960 par Mgr Bruno Desrochers. Dès ce moment, il est nommé professeur à l’Externat classique de Montmagny. De 1964 à 1967, il fut professeur et responsable de pastorale au Collège de Sainte-Anne. De 1967 à 1970, il poursuit successivement des études en anthropologie à l’Université d’Ottawa, en pastorale et catéchèse à Lumen Vitae, à Bruxelles et en pastorale à l’Université Laval. De 1970 à 1977, il est responsable du Service diocésain de l’éducation de la foi des adultes et du Service diocésain de pastorale des vocations tout en assumant la responsabilité de la desserte estivale du Lac Trois-Saumons jusqu’en 1976. Il sera par la suite responsable de la desserte du Lac des Plaines jusqu’en 1986.

De 1974 à 1986, l’abbé Bélanger agit comme animateur de pastorale et professeur à l’Institut de technologie agricole de La Pocatière. De 1977 à 1982, il est aussi responsable de la résidence « Le Fagot » et de 1980 à 1986, responsable des fins de semaine « Choix ». Le 16 juin 1986, l’abbé Bélanger est nommé curé de la paroisse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il demeurera en poste jusqu’en 1998 alors qu’il est nommé curé de la paroisse Saint-Jean-Port-Joli où il demeurera jusqu’en 2008. Cette année-là, il est nommé collaborateur  et membre de l’équipe pastorale des paroisses du secteur de Saint-Pascal (3 jours/semaine), Cette nomination lui est renouvelée l’année suivante par Mgr Yvon Joseph Moreau. En 2006, il est aussi nommé répondant diocésain à la vie consacrée.

Au plan provincial, l’abbé Fernand Bélanger a agi comme accompagnateur spirituel de l’Association Marie-Reine à compter de 1990. À compter de 2003, il agira également comme responsable régional des Fraternités Jésus Caritas Québec-Acadie.

Depuis quelques années, l’abbé Fernand Bélanger vivait retiré au Lac Trois-Saumons et à Saint-Jean-Port-Joli tout en rendant de grands services dans plusieurs paroisse de la région.
                                                                     †

* Monsieur l’abbé Antoine Bouchard, décédé au CHSLD de Sainte-Claire le 21 octobre 2015 à l’âge de 83 ans et 7 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le samedi 31 octobreantoine bouchard (2). Après l’incinération, ses cendres ont par la suite été déposées au cimetière de Saint-Philippe-de-Néri.

Natif de Saint-Philippe-de-Néri, Antoine Bouchard a fait ses études classiques à l’École Apostolique des Missionnaires du Sacré-Cœur et au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne le 26 mai 1956 par Mgr Bruno Desrochers. Dès lors, il est nommé professeur au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière où il enseigne à temps plein ou à temps partiel jusqu’en 1973.

Boursier du Conseil des Arts du Canada, l’abbé Bouchard se rend à Paris en 1958 pour étudier l’orgue aux côtés des grands maîtres que sont Gaston Litaize et Antoine Reboulot. De retour au Québec en 1961, il devient professeur d’orgue et de musique liturgique à l’École de musique de l’Université Laval. C’est là qu’il a formé un très grand nombre de nos organistes les plus réputés dont Jacques Boucher, Pierre Bouchard, Louise Fortin et Claude Lemieux pour n’en nommer que quelques-uns. À compter de 1966, il devient assistant puis titulaire (1975) et directeur de l’École de musique (1980). Après une longue et fructueuse carrière il se retire de l’enseignement en 1998. Nommé professeur « émérite » de l’École de musique en 1999, il est fait Membre honoraire de la Fédération québécoise des Amis de l’orgue en 2006 et « Fellow » (honoris causa) du Collège royal canadien des organistes en 2009.

Membre-fondateur des Amis de l’orgue de Québec en 1966, l’abbé Bouchard a pris une part active au renouveau de la facture d’orgue canadienne comme conseiller dans la composition de plusieurs orgues Casavant de l’Est du Québec, notamment les orgues des églises de Saint-Pascal, Edmunston et La Pocatière.
                                                                    †

* Monsieur l’abbé Pierre Pelletier, décédé à l’hôpital Notre-Dame de Fatima de La Pocatière le 18 octobre 2015 à l’âge de 90 ans et 11 mois. Présidées par Mgr Yvon JosepPierre Pelletierh Moreau, ses funérailles ont été célébrées le vendredi 23 octobre en l’église de Saint-Roch-des-Aulnaies, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Fils de Joseph-Hippolithe Pelletier et de Émilia Ouellet, l’abbé Pierre Pelletier est né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 2 novembre 1924. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec et au Grand Séminaire de Saint-Boniface, Manitoba. Il fut ordonné prêtre à Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 20 mai 1951 par Mgr Henri Belleau, O.M.I. En 1952, il est nommé professeur à l’Externat classique de Rivière-du-Loup puis à l’École d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière jusqu’en 1957. De 1957 à 1962, il fut vicaire à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup. En avril 1962, Mgr Bruno Desrochers le choisissait pour devenir curé de la paroisse San Marcos à Managua, au Nicaragua. En 1970, il profite d’une année d’études en pastorale à l’Institut de Pastorale de Montréal. En 1971, il devint responsable de la Résidence des prêtres et religieux canadiens à Cuernavaca, au Mexique. De 1972 à 1977. Il est conseiller en éducation chrétienne à la Commission scolaire de Rivière-du-Loup. En 1972-1973, il est aussi vicaire-économe de la paroisse de Saint-Athanase. Il fut aussi vicaire à Saint-Antonin en 1976-1977. En 1977, il est nommé curé de la paroisse de Saint-Roch-des-Aulnaies où il demeurera jusqu’en juin 1989. Il se retire alors au Collège de Sainte-Anne tout en continuant d’assumer sa tâche d’animateur spirituel au sein de l’équipe diocésaine « La rencontre » qui lui avait été confiée en 1984. En 1990, il est désigné aumônier du Mouvement des Femmes chrétiennes. En 1994, il accepte d’aller exercer son ministère pastoral à la Baie James. Mais en raison de son état de santé, il est forcé de revenir au Collège de Sainte-Anne quelques semaines plus tard.  En mars 2000. Il accepte une nomination comme collaborateur à temps partiel à la paroisse de Saint-Ludger de Rivière-du-Loup et membre de l’équipe pastorale des paroisses voisines de Saint-François-Xavier de Saint-Patrice. En novembre 2008, il se retire à la Villa Saint-Jean de La Pocatière. Depuis août 2010, il vivait à la Résidence Hélène Lavoie de La Pocatière.
   †

* Monsieur l’abbé Gaëtan Guimont, décédé à l’Hôtel-Dieu de Montmagny le 9 octobre 2015 à l’âge de 8gaetan guimont7 ans et 4 mois. Ses funérailles ont été célébrées en l’église de Cap-Saint-Ignace le samedi 17 octobre, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Né à Cap-Saint-Ignace en mai 1928, l’abbé Guimont a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 4 juin 1955 par Mgr Bruno Desrochers. Après avoir œuvré six ans en éducation, d’abord au Collège de Sainte-Anne puis à l’Externat classique de Montmagny. Entre 1961 et 1963, il fut collaborateur à la paroisse de Saint-Thomas de Montmagny. Il est ensuite nommé à l’École secondaire Louis-Jacques Casault de Montmagny. De 1964 à 1966, il fut collaborateur à la paroisse de Saint-Pascal. Après une année d’études en catéchèse à l’Université Laval (1966), il revient à Saint-Pascal en 1967 comme animateur de pastorale scolaire; poste qu’il occupa jusqu’en 1973 alors qu’il était nommé curé de Saint-Éleuthère. En 1978, il retourne à Saint-Thomas de Montmagny comme collaborateur. En 1980, on lui accorde une année d’études en spiritualité et Bible au Collège des Dominicains d’Ottawa. L’année suivante (1981) il revient exercer son ministère à Saint-Thomas de Montmagny jusqu’en 1986 alors qu’il est nommé curé de la paroisse Sacré-Cœur de L’Isletville. Il demeure en poste jusqu’en l’année 2000, acceptant par la suite une nomination comme collaborateur de l’équipe pastorale pour les paroisses de Montmagny. En 2008, l’abbé Guimont prend une retraite complète dans sa maison de l’Anse à Gilles, à Cap-Saint-Ignace. Depuis 2014, il vivait sa retraite à la Maison Marie-Fitzbach de l’Islet.

* Abbé Raymond Michaud  À l’hôpital Notre-Dame-de-Fatima de La Pocatière, le 9 avriabbemichaudl 2015, est décédé à l’âge de 85 ans et 11 mois l’abbé Raymond Michaud. Présidées par Mgr André Gaumond, ses funérailles ont été célébrées en l’église de Saint-Pascal le 16 avril 2015, suivies de l’inhumation au cimetière de Saint-André.

Né à Saint-André de Kamouraska le 27 mai 1929, l’abbé Michaud a fait ses études classiques au Collège de Sainte‑Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à Saint-André le 21 juin 1954 par Mgr Bruno Desrochers. Dès lors, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. De 1957 à 1959, il complète des études en Lettres à l’Université Laval avant d’entreprendre une année d’étude supplémentaire en Lettres contemporaines à l’Université de Paris et en Histoire de l’art, à l’École du Louvre. Il revient enseigner au Collège de Sainte-Anne avant d’être transféré au Cégep de La Pocatière en 1969. De 1976 à 1982, il est aussi désigné assistant à la paroisse de Rivière-Ouelle en plus d’assumer la responsabilité de la desserte estivale à la chapelle du Quai de Rivière-Ouelle.

En 1982, il est nommé curé de la paroisse Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup où il demeurera jusqu’en l’année 2000. Cette année-là, il est nommé collaborateur à la paroisse de Saint-Pascal. Au moment de son décès, il occupait encore des fonctions de collaborateur au sein de l’équipe pastorale desservant l’Unité pastorale de Kamouraska-Est.
Il était le frère de monsieur l’abbé Yvan Michaud.

* Monsieur l’abdenislajoiebé Denis Lajoie, décédé le mardi 27 janvier 2015 à l’Hôpital Notre-Dame de Fatima de La Pocatière, à l’âge de 79 ans et 11 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le 6 février 2015 en l’église de Saint-Bruno. Inhumé au cimetière paroissial.

Natif de Saint-Bruno de Kamouraska, l’abbé Lajoie a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à Saint-Bruno le 26 juin 1960 par Mgr Bruno Desrochers.

Dès son ordination, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. De 1965 à 1969, il agit comme directeur des étudiants au Foyer-Patro de Rivière-du-Loup. En 1969, il profite d’une année d’études en pastorale à l’Université Laval. À son retour, on lui confie le poste d’aumônier à l’Hôpital Notre-Dame de Fatima de La Pocatière. De 1971 à 1976, il occupe le poste d’animateur de pastorale à la Commission scolaire régionale Pascal-Taché, secteur de Montmagny.

En 1976 commence pour lui une longue période où il exerce son ministère auprès de différentes communautés chrétiennes. Il est d’abord nommé vicaire à Saint-Mathieu de Montmagny avant d’être transféré à Saint-Pascal et Saint-Bruno en 1978-1979. À compter de 1981, on lui confie la cure de la paroisse de Saint-Antonin où il demeurera jusqu’en 1993. Cette année-là, il profite d’une autre année d’études, cette fois, à l’Université de Montréal. À son retour, il devient curé des paroisses de Sainte-Perpétue et de Sainte-Félicité tout en étant collaborateur à la paroisse Saint-Clément de Tourville à compter de 1999. En 2001, il est nommé curé de Saint-Joseph de Rivière-Bleue et de Saint-Marc-du-Lac-Long tout en apportant sa collaboration aux paroisses de Marie-Médiatrice d’Estcourt, Saint-David de Sully, Saint-Éleuthère et Saint-Athanase. En 2005, il est nommé curé de la paroisse de Saint-Bruno et membre de l’équipe pastorale des cinq autres paroisses de ce secteur pastoral. À l’automne de l’année 2009, il se retire à Rivière-Ouelle.

Durant ses années de service actif, il fut notamment membre du Conseil presbytéral et du Collège des Consulteurs et membre de la Corporation de la Villa Saint-Jean.
     †

* sartolordMonsieur l’abbé Sarto Lord, décédé à l’Hôtel-Dieu de Montmagny le 5 janvier 2015 à l’âge de 85 ans et 4 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le 12 janvier en l’église de Cap-Saint-Ignace, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Né à Saint-Cyrille de L’Islet en septembre 1929, l’abbé Sarto Lord a fait ses études classiques au Collège de Lévis et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la Pocatière le 4 juin 1955 par Mgr Bruno Desrochers. Dès son ordination, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne avant d’aller enseigner à l’externat classique de Montmagny de 1956 à 1958. De 1958 à 1971, il agit comme vicaire à Saint-Mathieu de Montmagny tout en assumant la responsabilité diocésaine de l’enseignement du chant sacré. En 1971, il est envoyé aux études à l’Institut catholique de Paris. Il revient au diocèse comme responsable du Service de la pastorale sacramentelle et liturgique. En 1975, il est nommé desservant de la paroisse Sacré-Coeur de L’Islet dont il devient curé en 1978. Il y restera jusqu’en 1986 alors qu’il accepte la cure de la paroisse de Saint-Jean-Port-Joli. Il demeurera à Saint-Jean-Port-Joli jusqu’en juin 1993 étant alors nommé curé de la paroisse Saint-Mathieu de Montmagny. Il quittera cette paroisse en avril 2000. Quelques mois plus tard, il accepta d’assurer l’intérim à la paroisse Saint-Patrice de Rivière-du-Loup suite à la nomination de l’abbé Dorylas Moreau comme évêque de Rouyn-Noranda.

Durant toutes ces années, l’abbé Sarto Lord a siégé au Conseil presbytéral puis au Collège des Consulteurs. Il fut en outre membre et président de la Corporation de la Villa Saint-Jean. Durant plusieurs années il a aussi agi comme aumônier des Chevaliers de Colomb de L’Islet et de l’Assemblée Mgr Bruno-Desrochers (4e degré). Au début des années 1970, il a contribué à la création de la revue Vie liturgique en plus de siéger sur le conseil d’administration de la corporation de cette revue durant de nombreuses années. Au cours de ses années à Saint-Jean-Port-Joli, il a convaincu et recruté 17 sculpteurs de talent pour réaliser une extraordinaire crèche de Noël dont les fidèles et la population sont particulièrement fiers.
  †

* Monsieur l’abbé Denis Lepage, décédé le 6 juin 2014  à l’âge de 78 ans. SesDenis Lepage funérailles ont été célébrées le samedi 14 juin 2014 en l’église de Saint-Pacôme. Inhumation au cimetière de Saint-Patrice.( date à préciser)

 Né à Saint-Ludger de Rivière-du-Loup, l’abbé Denis Lepage a fait ses études classiques à l’Externat classique de Rivière-du-Loup et au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière; ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à Saint-Ludger le 9 juin 1963 par Mgr Jean-Marie Fortier, évêque auxiliaire à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

 Dès son ordination, il est nommé prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. De 1966 à 1969, il est aumônier diocésain de la Ligue du Sacré-Cœur et de la Fédération des loisirs. De 1966 à 1970, il est aussi aumônier du Mouvement Lacordaire. En 1969-1970, il fut responsable du Service de pastorale familiale. En 1970, il entreprend des études en pastorale familiale à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. En 1971, il est nommé vicaire économe de la paroisse Sainte-Apolline tout en étant responsable du Service de pastorale familiale. De 1975 à 1978, il fut curé de Sainte-Apolline avant d’être nommé à Saint-Pierre-du-Sud où il demeura jusqu’en 1984. En 1984, il peut compter sur une période de ressourcement avant d’accepter la responsabilité d’un projet diocésain de pastorale en animation. De 1986 à 1992, il est curé de la paroisse de Saint-Pascal. En 1992, il est nommé curé à la paroisse de Saint-Pacôme et animateur de pastorale à l’Hôpital D’Anjou. En 1998, il ajoute à ses fonctions la cure de Saint-Onésime. En 2001, il est nommé curé de Notre-Dame-de-Liesse de Rivière-Ouelle tout en demeurant curé de Saint-Pacôme et Saint-Onésime. En 2005, il est nommé curé de la paroisse Saint-Antoine de L’Isle-aux-Grues. En 2010, il remet sa démission comme curé de Saint-Antoine mais il est nommé prêtre collaborateur à la paroisse de Saint-Alexandre pour aider le curé alors en congé de maladie.

 Depuis quelques années, l’abbé Lepage vivait retiré au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
      †

* Monsieur l’abbé Alain Lévesque, décédé le 21 mai 2014 à l’âge de 72 ans. PrésidéesAlain par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le samedi 31 mai, en l’église de Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup suivies de l’inhumation au cimetière de la Montagne de Saint-Pacôme.

 Natif de Saint-Pacôme, Alain Lévesque était e fils de Roland Lévesque et de Cécile Lebel. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Il fut ordonné prêtre à Saint-Pacôme le 24 mai 1969 par Mgr Charles-Henri Lévesque.

 De 1969 à 1978, il fut vicaire à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup. En 1978, il poursuit des études en pastorale à Ottawa et en 1979, il étudie en spiritualité et exégèse, toujours à Ottawa. A son retour des études, il devient curé de Saint-Adalbert et animateur de pastorale à l’école Polyvalente de Saint-Pamphile. En 1989, il est nommé curé de Sainte-Hélène et collaborateur au service diocésain de pastorale sacramentelle et liturgique. En l’année 2000, l’abbé Lévesque est nommé curé de la paroisse Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup et membre de l’équipe pastorale de la ville de Rivière-du-Loup. En 2002, il est nommé collaborateur et membre de l’équipe pastorale des paroisses Saint-Patrice, Saint-François-Xavier et Saint-Ludger. En mai 2006, il est nommé curé de la paroisse de Notre-Dame-du-Portage tout en demeurant collaborateur et membres de l’équipe pastorale de Saint-Patrice, Saint-François-Xavier et Saint-Ludger. Il avait présenté sa démission de la cure de Notre-Dame-du-Portage en avril 2010 tout en demeurant membre de l’équipe pastorale de la ville de Rivière-du-Loup jusqu’à son décès.

* Monsieur l’abbé Martin Lamarre, décédé au CHSLD de Saint-Fabien-de-Panet le 22 mars 2014 à l’âge de 88 ans et 10 mois. Ses funérailles, présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ont été célébrées en l’église Notre-Dame-de Bonsecours de L’Islet le 5 avrimartin lamarrel, suivies de l’inhumation au cimetière de la paroisse.

 Né à L’Islet, l’abbé Martin Lamarre a fait ses études classiques à l’École apostolique de Lévis et ses études théologiques au Grand Séminaire de Rimouski. Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la Pocatière en mai 1953 par Mgr Bruno Desrochers. Il est dès lors nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne puis à l’École Supérieure d’agriculture de La Pocatière jusqu’en 1960.  Il fut successivement vicaire à Cap-Saint-Ignace (1960-1962), Saint-Thomas de Montmagny (1962-1965) et Saint-François-Xavier de Ribière-du-Loup (1965). En 1966. Il poursuit des études en catéchèse à l’Université Laval. De 1967 à 1972, il agit comme aumônier à la Commission scolaire régionale Pascal-Taché, principalement à l’école Saint-Joseph de Saint-Pamphile. De 1971 à 1973, il est vicaire économe à Saint-Omer tout en étant conseiller en éducation chrétiennes aux commissions scolaires de Saint-Pamphile et de Trois-Saumons. De 1973 à 1975, il est aussi vicaire à Saint-Pamphile. Entre les années 1975 et 1990, il est curé de la paroisse de Saint-Aubert. Il devient aussi aumônier diocésain de l’Union régionale des Gardes paroissiales de la Côte-du-Sud. En 1990, il est nommé collaborateur à Saint-Paul-de-Montminy et de Sainte-Apolline. En 1991, il devint collaborateur à L’Islet-sur-Mer. Il s’est retiré à la Villa Saint-Jean de La Pocatière où il à vécu plusieurs années avant de retourner à L’Islet.
     †

* Monsieur le chanoine Gilles Bernier, décédé à l’Hôtel-Dieu de Lévis le 21 janvier 2014 à l’âge de 89 ans et 10 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le 25 janvier en l’église Saint-Ludger de Rivière-du-Loup.

Né à Saint-Ludger, l’abbé BChanoine Bernierernier a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup le 4 juin 1950 par Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec. En 1951, il est nommé prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. De 1952 à 1955, il fut secrétaire et maitre de cérémonies aux côtés du premier évêque de Sainte-Anne, Mgr Bruno Desrochers. De 1955 à 1957, il poursuit des études en lettres-histoire à l’Université de Montréal et revient enseigner au Collège de Sainte-Anne jusqu’en 1963.

Commence alors pour lui une belle et longue période de ministère paroissial. D’abord vicaire à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup de 1963 à 1965, il est nommé aumônier au Foyer d’Youville et à l’école des métiers de Montmagny en 1966. En 1968, il retourne en paroisse comme vicaire à L’Islet. En 1970, il est nommé curé de Tourville tout en étant animateur spirituel des Femmes chrétiennes (1971-1977). En 1974, il accepte la cure de Saint-Jean-Port-Joli où il demeurera jusqu’en 1986. Il est alors nommé curé de Rivière-Ouelle. En 1989, il se retire à Saint-Jean-Port-Joli tout en acceptant de remplacer occasionnellement ses confrères. En 1997, il revient s’installer à la Villa Saint-Jean de La Pocatière et devient membre du Conseil presbytéral et membre du Comité provisoire de la Villa Saint-Jean. En 1999, Mgr Clément Fecteau le nommait chapelain des Sœurs de la Visitation Sainte-Marie de La Pocatière. Il restera en fonction jusqu’en 2010 alors qu’il se retire à la Résidence Déziel de Lévis.

L’abbé Gilles Bernier avait été nommé chanoine titulaire de l’Église de Sainte-Anne en 1977.
  †

* Monsieur l’abbé Dominique Gosselin, décédé le 11 décembre 2013, à l’âge de 91 ans et 6 mois. Funérailles présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau le 20 décembre 2013, à la Cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Né à Lac-aux-Sables leDominique Gosselin 31 mai 1922, l’abbé Gosselin a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Rimouski et au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à Sainte-Anne-de-la- Pocatière le 20 mai 1951 par Mgr Henri Belleau, o.m.i., vicaire apostolique de la Baie James. En 1952, il est nommé prêtre-auxiliaire à l’École d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. En 1960, il devint aumônier au Foyer Bon-Secours de L’Islet. Entre les années 1962 et 1965, il fut successivement vicaire aux paroisses de Saint-Eugène, Sainte-Anne et Mont-Carmel. De 1960 à 1967, il fut aussi aumônier diocésain de la Saint-Vincent-de-Paul et de 1962 à 1965, aumônier des Ligues du Sacré-Cœur.

De 1965 à 1990, il agit comme aumônier du Centre d’accueil Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle. En 1990, il devint aumônier adjoint au même centre d’accueil. Il conserva cette fonction jusqu’à se retraite survenue en 1995. Il se retire alors à la Villa Saint-Jean puis à la Résidence Hélène-Lavoie de Rivière-Ouelle et finalement au Domaine des Oblats, à La Pocatière.

*   Monsieur l’abbé MarcMarcel Marmenel Marmen, décédé le 20 novembre 2013 à l’âge de 82 ans. Ses funérailles présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau ont été célébrées le vendredi 29 novembre en l’église Saint-Mathieu de Montmagny.  

Né à Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup en novembre 1931, l’abbé Marmen a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au St-John’s Seminary de Boston. Il fut ordonné prêtre à Notre-Dame-de-la-Garde, Montréal, le 28 décembre 1958 par Mgr Laurent Morin, évêque auxiliaire à Montréal. En 1959, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. De 1960 à 1962, il fut vicaire à Sainte-Perpétue. De 1962 à 1967, il fut professeur au Séminaire de Managua, au Nicaragua. En 1967, il fréquente l’Institut de pastorale des Dominicains à Montréal avant de retourner au Nicaragua comme directeur spirituel puis recteur du Séminaire de Managua. De retour au pays en 1972, il est nommé vicaire puis curé de Saint-Mathieu de Montmagny jusqu’en 1985. En 1985 et 1986, il poursuit des études en pastorale et en pastorale hospitalière. En 1987, il est nommé curé de Saint-Marcel. Son mandat à la cure de Saint-Marcel a pris fin en juillet 1996. Il demeure toutefois disponible pour le remplacement occasionnel des confrères. Depuis quelques mois il vivait à Montmagny.

abbedrapeau

*Monsieur l’abbé Ludger Drapeau, décédé le 26 septembre 2009 à l’âge de 87 ans. Ses funérailles présidées par Mgr Yvon-Joseph Moreau ont été célébrées le jeudi 1er octobre en l’église de Kamouraska.

Né à Saint-Louis de Kamouraska le 1er octobre 1922, de Ludger Drapeau et de Philomène Ouellet, il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et au Séminaire de Saint-Victor (Beauce). Il poursuivit ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec et au Grand Séminaire de Rimouski. Il fut ordonné prêtre à Mont-Carmel le 19 mai 1951 par Mgr Henri Belleau, o.m.i.

En 1952-1953, il fut professeur à l’Externat classique de Rivière-du-Loup. Après une période de convalescence, il fut nommé vicaire à Saint-Eugène en 1955 puis aumônier à l’école Mgr Boucher de Saint-Pascal. En 1956-1957, il fut vicaire à Saint-Ludger de Rivière-du-Loup. À la suite d’une autre période de convalescence, il fut nommé, en 1959, directeur spirituel du Foyer Patro de Rivière-du-Loup. En 1964-1965, il poursuit des études en catéchèse à l’Université Laval. Il revient à Rivière-du-Loup en 1966 pour occuper un poste de vicaire à Saint-Ludger. Il y demeurera jusqu’en 1974 alors qu’il est nommé curé de la paroisse de Saint-Louis de Kamouraska. Il y demeurera 20 ans, démissionnant le 30 janvier 1994 pour se retirer, d’abord à Saint-Pascal puis à la Villa Saint-Jean à compter de 1998.

regismichaud*Monsieur l’abbé Régis Michaud, décédé le 24 octobre 2009 au Centre d’hébergement Villa Maria de Saint-Alexandre, à l’âge de 79 ans et 8 mois. Ses funérailles, présidées par Mgr Yvon-Joseph Moreau, ont été célébrées le 28 octobre, en l’église de Saint-André, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Né à Saint-Philippe-de-Néri, l’abbé Régis Michaud a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre en la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 26 mais 1956 par Mgr Bruno Desrochers. En 1956, il est nommé prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. De 1962 à 1966, il se rend en Belgique étudier la philosophie à l’Université de Louvain. De 1969 à 1992, il fut professeur de philosophie au Cégep de La Pocatière. Durant quelques mois, en 1977, il fut aussi vicaire substitut à la paroisse de Saint-Roch-des-Aulnaies. En 1990, il est nommé curé de la paroisse de Saint-André. Il se retire au Collège de Sainte-Anne en 1996 et devient remplaçant occasionnel des confrères et par la suite se retire à la Villa Saint-Jean de La Pocatière.

L’abbé Régis Michaud est l’auteur du troisième tome de l’Histoire du Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

abbe langlais*Monsieur l’abbé Maurice Langlais, décédé au Centre d’accueil Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle le 23 novembre 2009 à l’âge de 88 ans. Ses funérailles, présidées par Mgr Yvon-Joseph Moreau ont été célébrées le vendredi 27 novembre en l’église de Saint-Philippe-de-Néri, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Né à Saint-Philippe-de-Néri le 31 octobre 1921, Maurice Langlais a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre en l’église de Saint-Philippe-de-Néri le 19 juin 1949 par Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec.

En 1950, il est nommé prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. De 1952 à 1957, il agit comme vicaire à la cathédrale de La Pocatière. Il est par la suite nommé vicaire à la paroisse de Saint-Patrice de Rivière-du-Loup où il demeurera jusqu’en 1962 alors qu’il revient à La Pocatière pour une année supplémentaire. En 1963, il poursuit des études en catéchèse à l’Université Laval. À son retour, il est nommé directeur régional de pastorale scolaire, à Montmagny. De 1967 à 1973 il est chargé de la cure de la paroisse Saint5-Mathieu de Montmagny. De 1973 à 1988, il agit comme curé de Mont-Carmel. À la suite de ce ministère paroissial, il est nommé animateur de pastorale au Centre d’accueil Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle., poste qu’il occupera jusqu’au moment de sa retraite en l’an 2000.
  †

florentmasse*Monsieur l’abbé Florent Massé, décédé le 25 mai 2010, à quelques jours de son 75e anniversaire. Ses funérailles, présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ont été célébrées le vendredi 28 mai en l’église de Mont-Carmel, suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

Natif de Mont-Carmel, l’abbé Florent était le fils de feu Ernest Massé et de feu dame Marie-Anne Lévesque. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne le 11 juin 1960 par Mgr Bruno Desrochers. Dès lors, il est nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. De 1962 à 1967, il agit comme vicaire à la paroisse de Cap-Saint-Ignace puis à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup de 1967 à 1972. En 1971, il est aussi nommé aumônier diocésain du Mouvement des Travailleurs chrétiens et de la Jeunesse ouvrière catholique (J.O.C.) En 1972, on lui accorde une année d’études en pastorale à l’Université de Montréal.

De 1973 à 1979, il est nommé responsable de la pastorale sociale dans la zone de Rivière-du-Loup en plus d’agir comme aumônier à la prison de Rivière-du-Loup au cours de l’année 1976. En 1980, il est nommé vicaire à Saint-Mathieu de Montmagny puis en 1985, on lui confie la cure de cette paroisse. Il assumera cette responsabilité jusqu’en 1993. Il est alors nommé administrateur paroissial de Saint-Eugène et collaborateur à Saint-Cyrille. Il démissionnera de ce poste en 1997 pour raison de santé.

L’abbé Florent Massé était le frère de monsieur l’abbé Jules Massé.

robertleblanc* Monsieur l’abbé Robert Leblanc, décédé accidentellement le 27 octobre 2010 à l’âge de 77 ans et 4 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées en l’église de Saint-Cyrille le samedi 6 novembre. Il fut ensuite conduit à la crypte de la chapelle du cimetière de Saint-Cyrille de Lessard, où il repose dans l’espérance de sa résurrection.

Né le 21 juin 1933, l’abbé Leblanc était le fils de Pierre Leblanc et de Georgianne Leblanc, du chemin Taché Ouest, de Sainte-Perpétue. Il a fait ses études classiques au Collège de Lévis et au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. En Septembre 1956, il entre au Grand Séminaire de Québec pour compléter ses études en théologie. Il fut ordonné prêtre le 11 juin 1960 en la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière par Mgr Bruno Desrochers. Il est dès lors nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne pour une année.

Entre les années 1961 et 1966 il agit comme vicaire à Saint-Éleuthère. En 1966, il occupera des fonctions similaires à la paroisse Saint-Patrice de Rivière-du-Loup. Il y demeurera jusqu’en juin 1973 alors qu’on lui accorde une année d’études en pastorale à l’Université Laval de Québec. À son retour dans le diocèse, il est nommé vicaire à Saint-Pascal tout en étant responsable de la pastorale scolaire à l’élémentaire dans le secteur Jean-Chapais. Entre les années 1977 et 1989, il est curé de la paroisse Saint-Cyrille et agit comme aumônier des Femmes chrétiennes et conseiller en éducation chrétienne. À la fin de son second mandat à la cure de Saint-Cyrille, on lui accorde une autre année d’études et de ressourcement. Il revient en 1990 comme collaborateur à la pastorale de la paroisse Saint-Patrice. En 1992, il est nommé curé de Saint-Pascal et responsable de l’animation pastorale au centre d’accueil Villa Saint-Pascal. En 1993, il est nommé membre du Conseil presbytéral à titre de représentant des prêtres de la zone Kamouraska-Est. En 1998, il devient curé de la paroisse Saint-François-de-Sales (Montmagny) avant de retourner, en l’an 2000, à la cure de Saint-Cyrille tout en étant aussi appelé à collaborer à la pastorale des paroisses de Notre-Dame-de-Bonsecours, de sacré-cœur et de Saint-Eugène. Au moment de son décès accidentel, il était toujours collaborateurs dans ces quatre paroisses de l’Unité pastorale L’Islet-Nord. Entre les années 2003 et 2009, il fut aussi animateur de la zone pastorale L’Islet-Nord.

ludgerbernier* Monsieur l’abbé Ludger Bernier, décédé à l’Hôtel-Dieu de Lévis le 26 mars 2011 à l’âge de 80 ans. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le samedi 9 avril en l’église de Saint-Mathieu de Montmagny. Il fut inhumé au cimetière de Montmagny.

Né à la Grosse-île en juin 1930, l’abbé Bernier a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il; fut ordonné prêtre le 1er juin 1958 en l’église de Saint-Thomas de Montmagny par Mgr Joseph Bonhomme, o.m.i., ancien Vicaire apostolique au Lesotho.

Dès son ordination, l’abbé Ludger Bernier fut nommé prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne. En 1959, il est nommé au Foyer Patro de Rivière-du-Loup. En 1963, il entreprend des études en catéchèse à l’université Laval et revient par la suite au Foyer Patro. En 1968, il est nommé animateur de pastorale à l’École des métiers de Rivière-du-Loup. En 1969 et 1970, il agit successivement comme vicaire à Cap-Saint-Ignace et L’Islet. De 1971 à 1981, il travaille comma aumônier à l’Hôtel-Dieu de Rivière-du-Loup. Après une année d’étude en langue seconde, il retourne au Centre hospitalier régional du Grand-Portage de Rivière-du-Loup comme animateur de pastorale. À compter de 1993, il se consacre au ministère à titre de remplaçant occasionnel de ses confrères.

abbemignault* Monsieur l’abbé Léonard Mignault, décédé au Centre d’hébergement Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle le 2 juin 2011, à l’âge de 88 ans et 10 mois. Funérailles, présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, célébrées le 11 juin 2011 à la Cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, suivies de l’inhumation au cimetière Painchaud (Montagne du Collège)

Né à Saint-Pascal en juillet 1922, l’abbé Mignault était le fils de Zéphirin Mignault et de Marie Langelier. Il a fait ses études classiques au Collège de Lévis et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec, Il fut ordonné prêtre au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 13 juin 1948 par Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec.

De 1949 à 1951, il fut professeur au Collège de Lévis puis, de 1951 à 1971, il revient au Collège de Sainte-Anne comme professeur et préfet des études. Durant cette période, il fit des études en lettres à l’Université Laval (1952-1954) et des études en littérature français contemporaine à la Sorbonne, à Parie (1969). Durant son passage au Collège de Sainte-Anne, il fut aussi responsable de la desserte estivale du Lac des Plaines, près de Saint-Cyrille.

Entre les années 1972 et 1992, c’est à l’Hôpital Notre-Dame de Fatima de La Pocatière qu’il exerça son ministère à titre d’aumônier. À cette époque, l fut aussi animateur de pastorale au Centre d’accueil de La Pocatière.

Au plan diocésain, l’abbé Léonard Mignault fut membre du Conseil presbytéral en 1979 puis en 1986 et 1991 pour des mandats de trois ans. En 1997, Mgr Clément Fecteau le nommait membre du Comité provisoire de la Villa Saint-Jean et en 1999, il devenait membre de l’Oeuvre de la Villa Saint-Jean où il résidait.

Monsieur l’abbé Léonard Mignault était le cousin de Mgr Yvon Joseph Moreau.

aimetalbot*Monsieur l’abbé Aimé Talbot, décédé à l’hôpital de Montmagny le 29 juin 2011 à l’âge de 91 ans. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le 2 juillet en l’église de Saint-Paul-de-Montminy suivies de l’inhumation au cimetière paroissial.

L’abbé Talbot est né le 18 avril 1920 à Saint-Paul-de-Montminy. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Le 15 juin 1946, il est ordonné prêtre à Saint-Roch de Québec par Monsieur le cardinal Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve.

De 1947 à 1950, il entreprend des études en philosophie à l’Université Laval et à Rome. Il enseigne ensuite au Collège de Sainte-Anne jusqu’en 1962. De 1962 à 1970, il est professeur au Séminaire de Managua, Nicaragua. À son retour du Nicaragua, il est vicaire économe à Saint-Juste-de-Bretenières puis vicaire à Saint-Pascal de Kamouraska. De 1971 à 1977, il est curé de la paroisse de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. De 1977 à 1979, il exerce son ministère à la paroisse de San Marcos, Nicaragua. À son retour du Nicaragua, et après une année d’études, il est animateur de pastorale à l’Hôtel-Dieu de Montmagny jusqu’en 1989. De 1989 à 1993, il est collaborateur à la paroisse de Saint-Jean-Port-Joli, à temps partiel. Depuis 1993, il n’a pas cessé son ministère paroissial dans la région de Montmagny-Sud où il rendait de précieux services.

paulandreleclerc*Monsieur l’abbé Paul-André Leclerc, décédé à la Résidence Cardinal Vachon de Beauport le 10 juillet 2011, à l’âge de 85 ans. Présidées par Mgr Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, ses funérailles ont été célébrées à la chapelle du Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le mardi 19 juillet, suivies de l’inhumation au cimetière de Pont-Rouge (Portneuf).

L’abbé Paul-André Leclerc est né à Pont-Rouge le 16 septembre 1925. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Le 3 juin 1950, il est ordonné prêtre à la basilique de Québec par Monseigneur Maurice Roy. En 1951, il est nommé professeur au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il fait des études en lettres à l`Université Laval de 1954 à 1956, et à l`Institut Catholique de Paris de 1964 à 1966. De 1969 à 1992, il est professeur au Cégep de La Pocatière; En 1974, il fonde et dirige le Musée François-Pilote de la Pocatière. Il est demeuré directeur du Musée jusqu’à l’année 2010 alors qu’il se retirait à la Résidence Cardinal Vachon. Pendant plus de cinquante ans il a assuré le ministère estival à la chapelle du Lac-Sergent, près de Pont-Rouge.

L`abbé Paul-André Leclerc est l`auteur de plusieurs publications à caractère historique sur les modes de vie des Québécois d`autrefois. En août 2009, le ministère québécois de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation l’introduisait à son Temple de la Renommée.
  †

martinsimoneau* Monsieur l’abbé Martin Simoneau, décédé le 3 janvier 2012 à l’âge de 76 ans et 8 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le 14 janvier 2012 en l’église de Cap-Saint-Ignace. Ses cendres seront déposées ultérieurement au cimetière paroissial.

Né à Cap-Saint-Ignace en avril 1935, monsieur Simoneau a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. Il a été ordonné prêtre en la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 27 mai 1961 par Mgr Bruno Desrochers. Dès lors, il est nommé professeur à l’Externat classique de Montmagny. L’année suivante, il est nommé vicaire à Mont-Carmel. Entre les années 1963 et 1968, c’est à L’Islet-sur-Mer qu’il exerça son ministère à titre de vicaire.

En 1968 on le retrouve comme aumônier de l’École des Métiers de Montmagny. En 1969, il agit comme aumônier de la Commission scolaire régionale Pascal-Taché, secteur de Montmagny. En 1971, l’abbé Simoneau profite d’une année d’études en pastorale et en sciences religieuses à l’Université de Montréal. L’année suivante, il revient à la Commission scolaire régionale Pascal-Taché comme responsable de la pastorale. Il retourne aux études en 1974 avant d’accepter une nomination à titre de vicaire à Sainte-Perpétue. De 1975 à 1978, il œuvre comme vicaire économe à Saint-Adalbert. De 1978 à 1983, c’est à Sainte-Louise qu’il exerce son ministère d’abord comme vicaire économe puis comme curé. À compter de 1983, il travaille comme animateur de pastorale au Foyer d’Youville de Montmagny. Il s’était retiré à Cap-Saint-Ignace il y a quelques années.

germainlaplante*Monsieur l’abbé Germain Laplante, décédé le 30 juillet 2012 à l’âge de 86 ans et 4 mois. Présidées par Mgr Yvon Joseph Moreau, ses funérailles ont été célébrées le vendredi 3 aout 2012 en l’église de Saint-François-de-Sales, suivies de l’inhumation au cimetière de cette paroisse.

Né à Saint-Germain de Kamouraska le 25 mars 1926, il était le fils de feu Jean-Roch Laplante et de feu dame Rose-Anna Dumont. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Grand Séminaire de Québec. L’abbé Laplante a été ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 7 juin 1952 par Mgr Bruno Desrochers. Il est alors nommé prêtre-auxiliaire au Collège de Sainte-Anne Il fut successivement vicaire aux paroisses de Saint-Cyrille (1953), Cap-Saint-Ignace (jusqu’en 1960) et Saint-Eugène (1960). En 1961, il devint aumônier au couvent de Saint-André puis vicaire à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup jusqu’en 1970. De 1970 à 1977, il fut curé de la paroisse de Sainte-Félicité. En 1977, il accepta la cure de la paroisse Saint-François de Montmagny où il demeura jusqu’en 1995 (18 ans). Après avoir agi comme animateur de pastorale à l’Hôtel-Dieu de Montmagny durant une année, il vivait retiré à Montmagny.
   †

jeanmarclavoie* Monsieur l’abbé Jean-Marc Lavoie décédé au CLSC-CHSLD Trois-Saumons, le 1er août 2012, à l’âge de 77 ans et 8 mois. Selon les volontés de l’abbé Jean-Marc, ses funérailles ont emprunté la forme d’une célébration de la parole présidée par Mgr Yvon Joseph Moreau. Elles eurent lieu en l’église de Sainte-Perpétue le samedi 4 aout.

Né à Saint-Germain de Kamouraska, Jean-Marc Lavoie était le fils de feu Thomas Lavoie et de feu dame Marie-Ange Bérubé. Il a fait ses études classiques au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et ses études théologiques au Séminaire des Missions-Étrangères (Pont-Viau) et au Grand Séminaire de Québec. Il fut ordonné prêtre en la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 27 mai 1961 par Mgr Bruno Desrochers. Il fut d’abord prêtre auxiliaire au Collège de Sainte-Anne puis professeur à l’Externat classique de Montmagny de 1962 à 1969. Après des études en lettres à l’Université Laval, il revient œuvrer au Collège de Sainte-Anne de 1972 à 1992 comme professeur et directeur des Services pédagogiques. Entre les années 1986 et 1992, il fut aussi responsable de la desserte estivale du Lac des Plaines. En 1992, il devient membre et modérateur de l’équipe pastorale des paroisses de Lac-Frontière, Saint-Fabien-de-Panet, Saint-Just-de-Bretenières et Sainte-Lucie-de-Beauregard. En 1999, il est nommé curé de Tourville et en 2001, on lui confie en plus les paroisses de Sainte-Perpétue et de Sainte-Félicité puis la paroisse de Saint-Marcel en 2002. En 2010, il est nommé prêtre collaborateur à l’équipe pastorale aux paroisses de Saint-Paul-de-Montminy, Sainte-Apolline, Sainte-Euphémie et Notre-Dame-du-Rosaire.
    †